Plus vite que son ombre

Cheminées Poujoulat poursuit plus que jamais son cavalier seul, depuis qu’il a attrapé les alizés de l’Atlantique nord, à 2600 milles de Barcelone. Quelque 1320 milles le séparent de Neutrogena qui creuse un peu plus l’écart (près de 200 milles ce soir) avec GAES Centros Auditivos. Derrière, We are Water a couvert plus de 400,3 milles en 24 heures, sans parvenir à décrocher One planet One Ocean & Pharmaton, dans son sillage depuis le cap Horn.

News MARS 11, 2015 20:32

Le duel entre les deux bateaux espagnols avait tourné ce matin à l’avantage des frères Bruno et Willy Garcia avant que le duo Gelabert/Costa ne retrouve de l’allant dans l’après-midi, entre 15 et 18 nœuds contre 16 et 17 nœuds pour leur devancier.

Il y a plus d’un mois, leur rivalité débutait dans l’Atlantique nord, We are Water déposant dans le Pot au Noir, peu après l’équateur, son compatriote One Planet One Ocean, le plus ancien des IMOCA de la flotte. L’ancien Kingfisher d’Ellen MacArthur a démontré une nouvelle fois sa fiabilité dans les mers du Sud, et Aleix Gelabert et Didac Costa, novices du tour du monde comme Bruno et Willy Garcia, ont pris une assurance certaine sur le parcours.

Grand calme après la tempête

Autres belles vitesses toujours d’actualité, celles enregistrées par Spirit of Hungary aujourd’hui. A près de 15 nœuds, Nandor Fa et Conrad Colman continuent leur chevauchée solitaire désormais dans l’océan Pacifique. A quelque 760 milles devant eux, ayant doublé les îles Malouines, Renault Captur accusait un net ralentissement ce soir, à 5 nœuds, pris dans une bulle anticyclonique. Le grand calme après la tempête.