"Master of the seas" Anna Corbella

Ocean Masters Skipper Feature 3 “Masters Of The Seas”, Anna Corbella - GAES Centros Auditivos 

News AVR. 16, 2014 17:21

( Voir la vidéo ) Pleine d'énergie, positive, enthousiaste, Anna Corbella a le regard qui brille dès qu'elle évoque la mer et la course au large, deux univers d'une richesse infinie dont elle est aujourd'hui une véritable ambassadrice en Espagne. En franchissant la ligne d'arrivée de la deuxième Barcelona World Race en 6éme position aux côtés de l'Anglaise Dee Caffari, au terme de 102 jours de navigation ponctués d'innombrables aventures, elle est devenue la première femme espagnole (et catalane !) à boucler un tour du monde en double sans escale et sans assistance. Une expérience si forte qu'elle a décidé d'y retourner pour l'édition 2014-2015. Née en 1976 à Barcelone, Anna Corbella est fille de marins. Dès son plus jeune âge, elle commence à naviguer en Méditerranée sur le Dufour 31 de ses parents. Elle effectue ses premières traversées vers les Baléares pendant les vacances et les week-end prolongés. Ces années de plaisir familial placé sous le signe du bonheur d'être en mer vont forger le caractère d'Anna. Elles seront également à l'origine de la passion de la jeune navigatrice pour les grandes étendues marines. Volontaire, perfectionniste, méthodique, la jeune navigatrice obtient tout de suite de très bons résultats en compétition. Dès 1997, elle devient championne d'Espagne de 420 avant de décrocher le même titre en 470 trois ans plus tard. Cette performance lui ouvre les portes de la préparation olympique qu'elle suivra pendant deux ans avant de se tourner vers la navigation en Mini 6.50. Dans cette classe magique, qui a vu éclore les plus grands noms de la course au large, Anna ne tarde pas à se faire le sien. 4ème de la Mini Med 2004, 5ème de la même course en 2006, elle remporte le Trophée Taylor Woodrow en 2007 puis termine 6ème de la Mini Barcelona et 4ème de la Mini Empuries en 2008. En 2009, elle devient la première femme espagnole à courir et à boucler la Mini Transat, entre la Rochelle et Salvador de Bahia, au Brésil. Première femme en catégorie prototype, déjà sous les couleurs de son sponsor actuel Gaes, elle termine 15ème, une  très belle performance à la barre d'un bateau de 2002 qui n'était pourtant pas le plus performant. Une traversée de l'Atlantique sur un bateau de 6,50 mètres est un véritable défi...un tour du monde sans escale et sans assistance en est un autre, même sur un bateau trois fois plus grand ! Ce très bon résultat encourage Anna et son sponsor à voir plus grand. Aux côtés de la navigatrice anglaise très expérimentée Dee Caffari, qui compte déjà plusieurs tours du monde dans les deux sens, avec et contre les vents dominants, la navigatrice espagnole s'aligne au départ de la Barcelona World Race 2010-2011. Elle formeront le seul duo féminin de la course et termineront à une magnifique 6ème place, au terme de 102 jours de mer émaillés d'incidents que les deux femmes parviendront à surmonter à force de volonté. L'entrée dans sa ville natale de Barcelone reste un souvenir d'une grande intensité pour Anna. Elle devient la première espagnole a réaliser un tel exploit. « C’est une grande émotion d’arriver dans ma ville natale après avoir fait un tour du monde, en doublant les trois caps sans s’arrêter. La route jusqu’à l’arrivée a été longue et pas toujours facile, mais la récompense ne pouvait pas être plus grande ! Je ne réalise pas encore ce que j’ai accompli. Il va falloir que je digère tout ça pour en être consciente. En tout cas, je suis fière d’ouvrir la voie à d’autres femmes, à faire du sport et qu’elles se lancent dans la réalisation de leur rêve ! », se souvient-elle aujourd'hui.  Un passage par le centre d'entraînement Méditerranée de la Grande Motte et la classe Figaro va former l'année suivante la jeune navigatrice à l'une des formes les plus technique et les plus exigeante de la voile sportive. Déjà aux côtés de Gérard Marin, son coéquipier actuel, Anna participe à la Transat AG2R 2012, entre Concarneau et le petit port de Gustavia sur l'île antillaise de Saint-Barthélémy. 3400 milles de régate acharnée bouclés en 11ème position, après 22 j 14 h 55 min et 56 s de course, soit à un peu plus de 6 h seulement des vainqueurs de l'épreuve. Aujourd'hui, la navigatrice espagnole poursuit ses rêves de grands espaces et de navigation au long cours. Toujours accompagnée de son fidèle sponsor Gaes, elle était la première à s'inscrire aux côtés du catalan Gérard Marin à la Barcelona World Race 2014-2015, qui s'élancera de sa ville natale à la fin de l'année. En guise de préparation intensive, ils s'aligneront ensemble au départ de la transatlantique New-York to Barcelona qui partira de la ville mythique le 1er juin prochain. A bord de l'ancien IMOCA 60 de Loïck Peyron, brillant 5ème du dernier Vendée Globe aux mains de Jean Le Cam, Anna Corbella vise un tour en moins de 100 jours. Nul doute que la Catalane à tout le potentiel pour y parvenir !  http://www.imocaoceanmasters.com/