Le Kiwi Conrad Colman va courir la Barcelona World Race avec Nandor Fa sur Spirit of Hungary

Il avait prévu de participer à la prochaine Barcelona World Race 2014/15 – la course en double autour du monde – aux côtés de son ami et co-skipper Nandor Fa, mais le marin hongrois Marcell Goszleth a pris la décision courageuse et pragmatique de se retirer. Nandor Fa va désormais naviguer avec le Néo-Zélandais basé en France Conrad Colman, le gagnant de la Global Ocean Race 2011- 2012. 

News NOV. 13, 2014 18:14

Le temps de préparation et d'entraînement qui avait été accumulé par les deux Hongrois a été considérablement minoré par la longue période de travail supplémentaire qu'a demandé le nouvel IMOCA 60.

 

Au fur et à mesure que la période de remise en état s'allongeait, Gozleth a commencé à penser que les ambitions de Fa seraient mieux servies par un co-skipper plus expérimenté.

 

Au regard de la courte et ambitieuse période d'apprentissage restante, l'ex marin olympique de dériveur a personnellement considéré qu'un co-skipper différent, avec un niveau de compétence plus élevé que sa maigre expérience en course au large et avec au moins un tour du monde à son palmarès, défendrait les couleurs du drapeau hongrois de façon beaucoup plus efficace.

 

Goszleth explique: "L'équipe impliquée dans la remise en état a fait un excellent travail. Au cours de ces derniers mois, ils ont passé énormément d'heures de travail sur le bateau. Cependant, cela a été plus long que prévu. Et cela a gaspillé un temps précieux pour notre entraînement sur l'eau. Cela m'a manqué. C'est la raison de mon retrait. Avoir Conrad à bord ajoute beaucoup d'expérience en équipage réduit au sein de l'équipe. Je suis sûr qu'avec Nandor, ils feront un solide duo tout au long de la course". 

 

Fa rappelle:

 

« Pour être honnête, j'ai été gêné quand Marcell est venu me voir parce que c'était tard dans la journée , mais j'ai immédiatement pu voir qu'il s'agissait de quelque chose de sérieux et qu'il y pensait depuis un moment. C'est une décision difficile de ne pas continuer avec un ami et un co-skipper comme Marcell, mais j'ai pu voir que sa décision est entièrement motivée par ce qui est le mieux pour Spirit of Hungary dans cette Barcelona World Race, et je respecte ce choix. Il a mis ses propres ambitions entre parenthèses, pour le seul bien de l'équipe. Il continuera à nous aider par tous les moyens possibles et reste un membre clé de notre équipe ».

 

Fa, qui est l'un des pionniers internationaux de la classe IMOCA et qui a dessiné Spirit of Hungary lui-même, a donné un coup de fil pour trouver un co-skipper remplaçant. Il a reçu une réponse positive immédiate de Colman, basé à Lorient, en France.

 

Le Kiwi, comme Fa, a l'ambition de faire avancer son programme de solitaire en IMOCA 60.

 

Par chance, Colman et la famille Fa se sont rencontrés pour la première fois alors qu'ils participaient ensemble à une réception, à New-York, juste avant le départ de l'IMOCA Ocean Masters New York to Barcelona Race. Fa et Colman s'étaient trouvés des objectifs similaires et des perspectives communes, raisons pour lesquelles le Kiwi fut le premier skipper appelé par le célèbre Hongrois.

 

« Bien-sûr, quand je me suis assis aux côtés de Nandor Fa, à New-York, je n'aurai jamais imaginé que cela puisse arriver. Cela fait de nombreuses années que je veux participer à la Barcelona World Race. En fait, j'ai eu de nombreuses discussions à Barcelone et j'ai cherché à la faire avec mon propre projet. Du coup je suis vraiment très heureux et enthousiaste que cela se soit réalisé », sourit Conrad Colman.

 

Colman, 30 ans, détient à la fois le passeport américain et néo-zélandais. Il a gagné quatre des cinq étapes pour s'emparer de la victoire finale dans la Globale Ocean Race 2011-2012, course autour du monde avec escales. Il a navigué avec un skipper différent sur chaque étape. Depuis cette victoire, il n'a cessé de chercher des financements pour lancer sa propre campagne en IMOCA 60.

 

En fait, il s'était rendu à New York pour rencontrer des partenaires potentiels et en profiter également pour approcher des membres  et des administrateurs de la classe IMOCA. Lorsqu'il a entendu lors du dîner la lutte qui avait été celle de Nandor se préparer au départ de la course, Colman a immédiatement proposé son aide.

 

De la même façon que pendant la Global Ocean Race en Class 40, Colman a parcouru de nombreux milles en IMOCA 60, incluant une transatlantique récemment. Il travaille actuellement comme préparateur pour le bateau de Bertrand de Broc, Votre Nom Autour du Monde. Il est gréeur et voilier de métier, et a dernièrement travaillé chez North France pour réaliser les voiles des Volvo Ocean 65.

 

« Je suis très habitué à embarquer à bord d'un bateau et à aider à construire une équipe gagnante. Et sur la Global Ocean Race, nous avons gagné quatre des cinq manches donc je pense avoir l'expérience nécessaire. J'ai un immense respect pour Nandor et je suis ravi d'aller naviguer avec quelqu'un qui est un véritable pionnier de la course au large internationale ». 

 

Le duo cumule quatre tours du monde mais doit encore apprendre à se connaître. Spirit of Hungary devrait être transporté jusqu'à Trieste par camion pour une mise à l'eau ce week-end avant les essais finaux en mer.