François Gabart, le plus jeune champion du monde IMOCA

Le patron du MACIF, brillant vainqueur du dernier Vendée Globe,a reçu le titre à Lausanne et il est devenu le lauréat le plus jeune de l’histoire.

News AVR. 29, 2013 11:13
François Gabart, el más joven Campeón del Mundo IMOCA

Le classement du Championnat du monde IMOCA est établi tous les deux ans sur la base des régates du calendrier officiel de la classe qui culmine avec le tour du monde correspondant, le cas échéant le Vendée Globe 2012/13. François Gabart a cumulé, pendant cette période, une deuxième place dans l’Europa Warm’Up et une victoire dans la Transat BtoB, un palmarès incontestable qui a fait de lui et de son équipe les grandes révélations de l’histoire de la classe. Le titre de champion du monde était détenu par Jean-Pierre Dick, vainqueur de la dernière Barcelona World Race, en 2010 et 2011.

François a déclaré à Lausanne : « Je suis très content et très fier. C’est une belle symbolique pour le groupe Macif également. Nous avons lancé le programme MACIF 60 en 2011 après mon titre de Champion de France de Course au large en Figaro, c’est une progression qui nous correspond bien. C’est également le résultat de tout le travail  effectué depuis 2 ans par l’équipe MACIF et cela montre que nous avons été performants et réguliers au-delà même de la victoire sur le Vendée Globe. J’espère que ce titre prendra de l’ampleur avec la nouvelle ère de l’IMOCA. »

Lors de la même cérémonie qui a eu lieu à l’Hôtel Beau Rivage de Lausanne, sur les rives du lac Léman, en présence de 150 invités, Sir Keith Mills a présenté officiellement la société OSM, qui désormais gérera les droits commerciaux de l’IMOCA et sa projection internationale. Sir Keith Mills a declaré : « Grâce à la nouvelle jauge votée la semaine dernière, nous avons de nouveaux bateaux. Nous allons créer un nouveau championnat

François Gabart, el más joven Campeón del Mundo IMOCA
international pour accueillir de nouvelles équipes venant du monde entier, et emmener les monocoques 60 pieds vers de nouveaux pays dans le monde entier, notamment vers les Etats-Unis et l’Asie. Avec l’apport d’autres sponsors, l’ambition est clairement de projeter l’IMOCA dans une autre dimension. En investissant dans les meilleures technologies, nous voulons partager 24h/24 avec des fans du monde entier, le contenu et les histoires jusque-là pas suffisamment exploitées, de ces marins exceptionnels qui pratiquent le sport le plus respectueux de l’environnement qui existe.»

De son côté, Luc Talbourdet, président de l’IMOCA, a déclaré : « OSM et Sir Keith Mills envoient un signe fort à la communauté de la course au large en proposant une remise des prix à Lausanne devant un parterre de représentants des plus grandes entités sportives européennes et de journalistes internationaux. Nous savions que nous avions du potentiel, mais nous avons désormais les moyens de l’exploiter et de le développer. »