En hommage à la "marche sur la quille" d’Alex Thomson

Dans la dernière ligne droite avant le départ de la Barcelona World Race, les équipes cochent une à une les différentes phases de leur préparation. L'une d'entre elles est essentielle pour la promotion de l'équipe : la séance photo des skippers à bord de leurs voiliers, les formidables IMOCA 60. L'équipe de Neutrogena a ajouté une touche de créativité en réalisant des portraits de Guillermo Altadill et de José Muñoz imitant la "marche sur la quille" rendue célèbre par Alex Thomson

News SEPT. 23, 2014 16:22

Anna Corbella sur GAES Centros Auditivos a également choisi de marquer ce défi de manière acrobatique.

 

Bernard Stamm et Jean Le Cam ont proposé une nouvelle version de la "marche sur la quille" lors du lancement de Cheminées Poujoulat.

 

Impeccablement habillé, dans un costume Hugo Boss, le marin Alex Thomson s'est mis en scène il y a deux ans dans ce qui est devenu la célèbre “marche sur la quille” (le fameux “keel walk”). Pendant qu'un bateau naviguait à ses côtés et que la quille de son bateau était relevée au-dessus de l'eau, un jet-ski est venu amener Alex le long de la coque pour qu'il puisse monter puis marcher le long de la quille avant de plonger dans l'eau dans le plus pur style James Bond. Le marin avait déjà réalisé cette audacieuse cascade en 2009 mais beaucoup de gens pensaient que la photo avait été “photoshopée”. Il a donc décidé de répéter l'exploit mais cette fois son équipe a décidé de faire appel à une équipe média pour fournir des preuves irréfutables.

 

Alex Thomson a marqué l'histoire avec cet exploit risqué. Le bateau naviguait dans le Solent à 9 noeuds, dans des vents de 17-19 noeuds et des vagues de 50 cm à 1,25 m. L'équipe devait maintenir l'inclinaison du bateau entre 45 et 70 degrés et le maintenir dans cette position pendant 60 secondes. Une rafale ou une chute du vent au mauvais moment aurait pu faire que la quille d'Hugo Boss s'abatte sur Alex ou sur le pilote du jet-ski ; soit quatre tonnes de plomb à une vitesse de 16 kilomètres par heure ! Alors que la manœuvre  demandait une extrême précision, le skipper Ross Daniel ne pouvait voir ni le jet-ski ni l'audacieux marin et recevait les informations uniquement d'un membre de l'équipage placé à l'arrière de l'IMOCA 60.

 

Les photos de Guillermo, Jose et Anna ont été prises pendant des tests de stabilité de leurs voiliers respectifs. Il s'agit de procédures de sécurité obligatoires pour s'assurer que les bateaux peuvent se redresser seuls en cas de chavirage. L'IMOCA 60 est placé à l'envers, sans mât et le simple poids de la quille doit lui permettre de se remettre à l'endroit, sans aide extérieure. D'autres détails sont également vérifiés au cours de ce test, comme la mise en parallèle de la quille et du mât par rapport à la surface de la mer. C'est lors de cette procédure que les équipes de Neutrogena et de GAES Centros Auditivos ont fait de leur mieux pour réaliser leurs propres “marches sur le mât”, à la manière d'Alex Thomson sur Hugo Boss.

 

Cette année, le skipper anglais a réussi à détrôner la “marche sur la quille” par la “marche sur le mât” (le “mast walk”). Avec un voilier naviguant à dix noeuds, incliné à 60 degrés, dans 18 nœuds de vent au large de Cadix, en Espagne, Alex a escaladé le mât de 27 mètres, sans harnais, seulement aidé par la forte inclinaison du bateau. Il a ensuite effectué une plongée impeccable dans l'eau, d'une hauteur de 12 mètres. «C'était la chose la plus stupide que j'ai jamais faite dans ma vie», a déclaré le titan de l'océan.

 

Est-ce que Guillermo, José et Anna vont oser tenter cette nouvelle cascade ?