Des chiffres et des lettres

Dernière référence en date: à 18h30 TU, Cheminées Poujoulat a porté, ce lundi, à 479,2 milles le record de distance en 24 heures de cette édition. Ce n’est pas (encore) le record de la Barcelona World Race, détenu depuis 2011 par Virbac Paprec3. Comparaisons possibles et impossibles en quelques données.

News FÉVR. 9, 2015 20:49

506,35 milles, à 21,1 nœuds de moyenne. C’est le record établi par Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron entre le 21et 22 janvier 2011, à 11h TU. Il effaçait ainsi le précédent record établi par Alex Thomson et Andrew Cape (501,3 milles) lors de l’édition 2007/2008.

48 heures. C’est le délai obligatoire pour une escale technique, spécificité de la Barcelona World Race. Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron s’était arrêté 48 heures à Recife, lors de leur descente de l’Atlantique. Cheminées Poujoulat a franchi le 6 février le cap Leeuwin avec plus de 42 heures d’avance sur le temps de Virbac Paprec 3, mais sans arrêt.

2000. En milles, le raccourcissement du parcours de cette troisième édition. Pour la première fois sur la Barcelona World Race, les bateaux entrés dans le Pacifique comme s’apprêtent à le faire demain matin Cheminées Poujoulat et, dans la journée, Neutrogena, filent directement par le sud de la Nouvelle-Zélande, sans avoir à remonter au nord pour franchir le détroit de Cook. Virbac Paprec 3 avait d’ailleurs fait à nouveau escale en Nouvelle-Zélande.

242,9 milles. L’écart ce soir à 19h TU entre Cheminées Poujoulat et Neutrogena. Au cap Leeuwin, il était de 175 milles. En 2011, Virbac-Paprec3 menait confortablement avec 780 milles d’avance sur MAPFRE peu avant la longitude de Perth.

11198 milles. La distance qui reste à parcourirpour Bernard Stamm et Jean Le Cam avant de boucler la boucle. Ils approchent la mi-parcours (11732) , mais rien n’est joué et les comparaisons avec les précédents éditions vont devenir compliquées. Une chose est sûre, les leaders quinquagénaires vont bon train et leurs premiers concurrents, de la même génération pour Guillermo Altadill, ne les lâchent pas.