Cinq dans le Pacifique

En fin de procession, Spirit of Hungary a doublé le cap Leeuwin hier vers 23h TU, onze jours et sept heures après le leader Cheminées Poujoulat, qui doit atteindre ce soir les eaux territoriales chiliennes. Renault Captur a passé l’antiméridien vers 3h quand We are Water est entré, à son tour, la nuit dernière dans l’océan Pacifique.

News FÉVR. 18, 2015 06:42

Alors qu’il affronte de grosses conditions typiques de ces contrées du Sud, avec des vents de 35 à 40 nœuds, Cheminées Poujoulat affiche des vitesses réduites depuis 24 heures, moins de 13 nœuds. Souci technique ou volonté de rester à l’arrière d’un front costaud, Bernard Stamm et Jean Le Cam ont concédé une centaine de milles depuis le retour en course de Neutrogena. Ils profitent néanmoins d’un train de dépressions dont le centre se situe à la latitude 60°S et qui doit les propulser vers le cap Horn le 24 février.

A leurs trousses, Neutrogena et GAES Centros Auditivos, séparés de 70 milles, vont jouer la vitesse entre eux, poussés vers la zone d’exclusion des glaces par une petite dépression de sud-est. Handicapé par son safran, Renault Captur a levé le pied, à 11 nœuds de moyenne ces dernières 24 heures et concède 350 milles désormais à GAES Centros Auditivos. A l’arrière, One Planet One Ocean & Pharmaton, toujours portés (16 nœuds) par des vents constants de 25 à 30 nœuds, sont attendus dans 30 heures dans l’océan Pacifique. Fermant la marche, Spirit of Hungary devrait y pénétrer dans trois jours.