Choc des titans

Anna Corbella et Gerard Marin ont franchi la nuit dernière, à 1h40 TU, le cap de Bonne-Espérance, après 26 jours et 14 heures de mer. Là, où se rencontrent les océans Atlantique et Indien, où leur courant chaud et froid se mêlent, le passage a été terrible. Le skipper espagnol de GAES Centros Auditivos le raconte quand Nandor Fa se projète sur les conditions musclées que Spirit of Hungary va désormais affrontées, voilure diminuée.

News JANV. 27, 2015 14:46

Gerard Marin (GAES Centros Auditivos) : « Nous avons passé le cap de Bonne-Espérance et la mer a cessé d’être difficile. Ces dernières heures, nous sommes passés d’un océan à un autre, là où les courants se rencontrent. C’était chaotique et cela a conditionné notre façon de naviguer car c’était très violent. D’habitude, il n’y en a pas un qui a un travail spécifique, chacun fait ce qu’il est nécessaire de faire à un moment donné. Probablement, je fais plus de manœuvres physiques qu’Anna.Nous sommes un peu limités par cette zone d’exclusion et nous verrons comment nous négocierons ces zones de hautes pressions. Dans trois ou quatre jours, un anticyclone va nous rattraper et quand nous l’aurons passé, un autre se profilera. Nous avons beaucoup de travail à faire, peut être plus avec Renault Captur, si puissant derrière nous. »

 

 Nandor Fa (Spirit of Hungary) : « Aujourd’hui, malheureusement, nous avons eu un problème avec le haut du mât. Nous avions affalé la grand voile et nous n’avons pu la remonter jusqu’en haut.Nous avons entendu un grand crac, puis un autre. Nous pouvions voir que la poulie en haut du mât était cassée et la drisse avait coupé le mât sur 30 cm. J’ai dû grimper au sommet pour la couper. Maintenant, nous voilà avec une drisse à l’extérieure, la grand-voile est hissée à nouveau sans pouvoir la monter jusqu’en haut. Mais nous continuons ! Aujourd’hui, nous progressons dans environ 12-15 nœuds de vent de nord – nord ouest. Nous filons sous gennaker et la grand-voile entièrement déployée. Nous sommes à pleine vitesse. Les conditions sont encore légères mais dans les prochains jours, nous progresserons dans des conditions plus musclées, avec des vents plus forts, jusqu’à 10 nœuds de plus. »