Cheminées Poujoulat dans le Pacifique

Bernard Stamm et Jean Le Cam ont franchi, hier à 21h30 TU, la longitude 146°E qui marque la frontière entre l’océan Indien et l’océan Pacifique. Sous un flux de nord-ouest de 23 nœuds, ils font cap vers l’île Campbell au sud de la Nouvelle-Zélande, dernier caillou avant le cap Horn. L’équipage de Neutrogena devrait également changer d’océan dans la journée. De son côté, GAES Centros Auditivos a doublé le cap Leeuwin à 0h45 TU, Renault Captur devrait suivre ce soir.

News FÉVR. 10, 2015 06:39

La route théorique de la Barcelona World Race a été raccourcie de 23465 à 23440 milles, en raison de l’abaissement vers le sud de la zone d’exclusion des glaces. D’ici 24 heures, Cheminées Poujoulat devrait atteindre ainsi la mi-parcours du tour du monde, alors qu’il laissera derrière lui les derniers repères de vie terrestre et pénétrera véritablement dans le désert liquide de l’océan Pacifique. En son milieu, les bateaux de la flotte se retrouveront à 2200 milles de la première terre, soit huit jours de mer. Autant dire quils ne pourront compter que sur eux-mêmes.

Pour l’heure, de belles vitesses, entre 16 et 17 nœuds, sont enregistrées ce matin pour Cheminées Poujoulat, Neutrogena, GAES Centros Auditivos  et We are Water, dans leur propre système. Les frères Bruno et Willy Garcia ont empanné dans la nuit, contraints par la zone d’exclusion des glaces. One Planet One Ocean & Pharmaton a laissé derrière lui l’archipel des Kerguelen. Un iceberg situé dans ce secteur à 70 milles au sud de la bordure d’exclusion, est surveillé dans sa dérive vers l’est ; il pourrait se retrouver sur la route de Spirit of Hungary. Actuellement entre les îles Crozet et les Kerguelen, Nandor fa et Conrad Colman naviguent dans les conditions les plus légères de la flotte.