Trafic de biscuits

Anna Corbella (GAES Centros Auditivos): « Nous avons navigué pendant 46 jours et depuis le Cap Vert, nous n’avons vu aucun signe de vie humaine (si ce n’est, malheureusement, des déchets flottant à la surface de l’eau). A bord de GAES Centros Auditivos, notre petit monde, nous avons établi un nouveau rituel autour des biscuits Marie. 

Messages du large FÉVR. 15, 2015 20:24

Chaque semaine, nous ouvrons un sac de nourriture, avec dedans deux paquets de biscuits Marie. Une quantité rare et précieuse, qui leur donne une dimension spéciale et une qualité de « monnaie » à part entière. Chaque mercredi, on ouvre le sac et on divise, c’est là que les négociations commencent.

Paris, enchères, troc – « si j’ai raison, j’ai deux biscuits » , etc. Tout est écrit pour éviter la moindre confusion. La valeur des biscuits augmente au fil des sept jours de la semaine. Il y en a de moins en moins chaque jour qui passe, donc ils prennent chaque jour un peu plus de valeur. Au petit déjeuner, il faut faire attention au nombre de biscuits qu’il reste et aux paris en cours, au risque de devoir regarder l’autre manger vos biscuits Marie... Et ça, ce n’est vraiment pas marrant ! 
Salutations de GAES Centros Auditivos… »

Anna