Le petit monde de Spirit of Hungary

A bord de Spirit of Hungary, ils sont plusieurs à accompagner Conrad Colman et Nandor Fa dans leur traversée. Récit par le skipper américano - néo-zélandais - breton du petit peuple du voilier hongrois...

Messages du large MARS 2, 2015 20:02

Je suis arrivé en France en 2008 avec absolument zéro notion de français. En me lançant en Mini 6.50 j’ai appris les bases de français pour survivre : vocabulaire de voile, les chiffres, le vent et les gros mots ! Fin 2009 après ma 1ère Transatlantique en Solo j’étais bilingue français…enfin seulement dans les domaines cités. Maintenant je parle couramment français mais l’écrit reste bien compliqué pour moi. La toute dernière application sur la conjugaison que j’avais téléchargée me l’a durement rappelé quand, après 10 questions, elle m’a annoncé que j’étais un « débutant » et que je ferais bien de me concentrer sur les temps de base !
 Quand j’étais enfant, j’étais captivé par les récits d’expédition de Thor Herredahl sur Kon-Tiki (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kon-Tiki) . Pour résumer, cet anthropologue norvégien pensait que les îles polynésiennes avaient été peuplées par des sud-américains qui avaient utilisé des rafts en bois pour traverser les océans. Pour aller au bout de sa théorie, il a construit un raft en bois au Pérou et, avec un groupe de Norvégiens et Suédois. Il a traversé le Pacifique surmontant de graves brulures dues au soleil et les problèmes liés aux maladies contractées en mangeant beaucoup de poissons volants. Pourquoi je vous raconte ça? Parce qu’en fait j’ai toujours nommé mes pilotes automatiques «Knut» car c’était le nom d’un des membres d’équipage du Kon Tiki et que j’aime bien l’idée d’un vieux loup de mer suédois à la barbe blonde en train de barrer pendant que je dors la nuit.

Nandor a ses habitudes aussi et lui nomme ses pilotes «Mr Banes», c’était un chauffeur anglais dans un vieux film qu’il a beaucoup aimé il y a 30 ans! Nous ne sommes pas les seuls à croire en ces bienveillants barreurs imaginaires. En 1898 Joshua Slocum devenait le 1er homme à finir un tour du monde en solitaire (après 3 ans !) et ses récits parlaient d’un barreur imaginaire qui avait pris sa place à la barre pendant 3 jours alors qu’il était trop malade pour bouger…

Comme vous l’aurez constaté, il y a du monde à bord entre Conrad l’americano-kiwi, breton d’adoption, Nandor le constructeur de bateau hongrois, Mr Deutreau, Mr Banes et Knut, tous à l’assaut du Pacifique à bord de Spirit of Hungary. Avec tout ça, pas étonnant que nos rations de nourriture disparaissent si vite.