Guillermo Altadill : "A nous de jouer !"

« Bonjour,
Je ne sais pas si vous vous souvenez de nous, nous sommes José et Guillermo à bord de Neutrogena. Il y a quelques jours - personnellement il me semble que c'était il y a une semaine, nous avons du nous diriger d'urgence vers la Nouvelle-Zélande pour un arrêt au stand ; et je peux vous assurer que cela a été un authentique arrêt au stand, digne de la Formule 1... 

Messages du large FÉVR. 14, 2015 15:30

L'équipe à terre de 5 West a fait un excellent travail, rapide, professionnel et ils n'ont pas seulement réussi à résoudre le problème, mais aussi à en trouver et en résoudre d'autres qui représentaient une menace pour le reste de la course. L'usure du matériel dans une course sans escale telle que la Barcelona World Race, où les concurrents se donnent à fond avec leur machine, est énorme ; et chaque petit morceau du bateau, et il y en a des centaines, souffre autant ou plus que nous.

 Maintenant, nous sommes de nouveau en course, je ne sais pas en quelle position, et je n'ai pas l'intention de m'en préoccuper pendant les prochains jours. Nous allons nous concentrer uniquement sur notre vitesse et sur la tactique, il restent 12.000 milles de course encore et nous devons combattre mille par mille. Nous saurons le résultat en même temps que tout le monde, et ce sera quand nous laisserons l'Hôtel W Barcelona à bâbord, en traversant la ligne d'arrivée de la Barcelona World Race.

En outre, je tiens à dire que quelque chose d'aussi ordinaire et normal que de manger des aliments frais, dormir sur un lit et prendre une douche à l'eau chaude, sont des choses que vous appréciez vraiment quand vous ne les avez pas eues pendant 43 jours ; sorte que chaque jour que vous pouvez en profiter, pensez à la chance et au privilège que vous avez.

Merci à toute l’équipe pour son travail, maintenant c'est à nous de jouer. »

Guillermo Altadill
Pacifique Sud