Altadill et l’océan peuplé d’IMOCA

Les bateaux aux avant-postes gardent le contact. Neutrogena a rencontré du monde sur sa route ces derniers temps. Un comble au regard de l’étendue du terrain de jeu océanique!

Messages du large JANV. 9, 2015 21:03

Guillermo Altadill (Neutrogena) par message : « On pourrait croire que l’océan Atlantique regorge d’IMOCA ! La nuit dernière, nous avons croisé GAES à seulement 200m lors d’empannages croisés et alors que nos bateaux progressaient à 20 nœuds. J’étais en train de me faire un café et quand je suis revenu sur le pont, j’ai vu sous la lune une voile et une lumière verte. C’était une surprise. Tôt ce matin, sous le soleil, j’ai vu un autre bateau sous un nuage de grain, c’était Cheminées Poujoulat. La course est loin d’être finie mais d’être ainsi toujours au contact avec les autres, elle est déjà très intensive et physique. »